Le SCOT est un schéma d’aménagement du piémont oloronais à 10 ans.

Il coordonne les documents d’urbanisme des communes (Plan Locaux d’Urbanisme ou Cartes Communales) et identifie les secteurs de développement urbain, d’implantation des commerces, des activités économiques, les secteurs dévolus à l’agriculture et les secteurs naturels à protéger en raison de la qualité des sites des paysages ou de leur intérêt écologique.

Il  est constitué:

  • d’un diagnostic précisant l’état initial de l’environnement et les modalités d’évaluation environnementale,
  • d'un document exprimant la stratégie d’aménagement du territoire : le Projet d’Aménagement et de Développement Durable,
  • d'un document d’orientations générales à portée juridique définissant les règles opposables aux documents d’urbanisme communaux.

Le constat

  • Environnement de qualité exceptionnelle
  • Territoire pourvoyeur d’emplois à forte dominante industrielle
  • Une dynamique démographique retrouvée

Stratégie et Orientations Générales

  • Conforter le territoire
    • Améliorer l’accessibilité du territoire
    • Conforter le Pôle économique et d’emploi : développement et amélioration des parcs d’activité communautaires
    • Mise en valeur des images du territoire : les paysages sur les Pyrénées, les gaves, le jurançonnais
  • Organiser un développement urbain économe en foncier : développement autour des bourgs, renforcer des centralités constituées par les bourgs ruraux d’équilibre Lasseube – Ogeu – Asasp – Ledeuix, objectif de densité minimale exprimé en fonction des territoires
  • Des objectifs de diversification des produits immobiliers afin de répondre à la diversité des situations résidentielles en fonction de son âge, des revenus des ménages et de l’attente en terme de forme urbaine.
  • Préservation de la biodiversité du territoire avec la création de corridors biologiques, la préservation des secteurs Natura 2000.
  • Les objectifs de développement durable par la rationalisation et l’amélioration des systèmes d’assainissement autonomes, de la gestion des réseaux d’eau potable …
  • La préservation des paysages identifiés de l’urbanisation et la création de secteurs d’étude pour l’urbanisation de territoires en entrée de ville ou de bourg.
  • Protéger les habitants du Piémont Oloronais des risques d’inondation et des nuisances sonores

Portée du SCOT

La stratégie du SCOT est traduite dans les Plan Locaux d’Urbanisme et plus imparfaitement par les cartes communales mises en œuvre par les communes.Ces documents d’urbanisme devront être compatibles avec le SCOT.

Le SCOT est donc une feuille de route pour l’élaboration des documents de planification. Il appartient aux communes de définir les modalités de la mise en œuvre des orientation générales du SCOT.

L’évaluation environnementale

Le SCOT est soumis à évaluation environnementale.Il définit donc des critéres objectifs permettant d’évaluer sa bonne mise en œuvre et les conséquences sur l’environnement positives ou négatives.

Ces critères sont, à titre d’exemple, l’évolution de la qualité des eaux de surface, les surfaces de terres artificialisées ; la consommation d’eau potable ou le trafic routier.

Evolution du SCOT

Le SCOT initialement élaboré pour une durée de 10 ans s’appliquera, avec la Loi Grenelle 2 jusqu’en 2016.

Avant cette date, il fera l’objet d’une évaluation par la CCPO et sera complété par des nouveaux moyens de protection de l’environnement.