Fort du Portalet

Visite du chantier d’insertion

Daniel LACRAMPE, Président de la Communauté de Communes du Pays d’Oloron et des Vallées du Haut-Béarn et Elisabeth MEDARD, Vice-présidente, ont accueilli le 29 juin dernier, de nombreux participants à cette rencontre du Fort du Portalet, et en particulier Madame Nathalie GAY-SABOURDY, Sous-préfète d’Oloron Sainte-Marie, Bernard UTHURRY, Vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Dominique ROSSIGNOL, Juge d’application des peines, Alain POMPIGNE, Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires de Bordeaux, Christophe BECHADE, Directeur du Service Pénitentiaire d’insertion et de probation des Pyrénées-Atlantiques, mais aussi de nombreux cadres et techniciens des différentes structures impliquées, comme la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment (FCMB), l’INSTEP Aquitaine, Pôle Emploi et l’Association Estivade.

Initié en 2015 par le Préfet des Pyrénées-Atlantiques et le Président de la Région Aquitaine, ce projet unique en France, consiste à placer, en milieu extérieur, six détenus sous main de justice bénéficiant d’un aménagement de peine, afin de restaurer le Fort du Portalet, propriété de la communauté de communes.

Forte de son succès, puisque qu’aucun des anciens stagiaires n’a à ce jour récidivé, cette démarche est aujourd’hui reconduite sur une période de 6 mois.

Après avoir bénéficié d’une formation au centre de Lors des Compagnons du Tour de France, les six détenus sélectionnés  depuis le mois de mai et jusqu’à la mi-août, s’appliquent à mettre en pratique et à progresser dans le domaine de la maçonnerie sur les ouvrages du fort. A la suite du chantier, suivront une formation complémentaire et un stage en entreprise.

Au-delà d’apprendre un métier pour leur donner l’opportunité d’élever leur niveau de qualification et obtenir un diplome de maçonnerie en bâti ancien, cette opération vise surtout à accroître leurs chances de réinsertion dans la vie professionnelle et par sociale par voie de conséquence.

Avant de visiter les installations et d’aller à la rencontre des stagiaires, les différents partenaires ont tenu une conférence de presse afin de présenter les travaux et les enjeux du projet. Tous se sont montrés unanimes sur l’exemplarité de cette démarche permettant à chacun de participer à une belle aventure humaine.

Le soutien fraternel du Père Pierre MOULIA, qui accueille les stagiaires au cloître de Sarrance, a été fortement souligné, de même que la bienveillante compréhension des habitants du petit village.

Visite du chantier : l’un des responsables-formateurs expliquant les travaux de réhabilitation entrepris par les stagiaires sur une échauguette d’angle endommagée par végétation.

Pour en savoir plus >
Note de presse (1.1 MB)